« Les organes faîtières m’encouragent à mettre en œuvre le programme prévu pour les élections »

Rate this item
(0 votes)

 

Le Président de la Fédération Camerounaise de Volleyball, Julien Serge Abouem réagit suite à la pseudo Assemblée Générale des 2/3 tenue le vendredi 20 janvier 2023 nuitamment dans la salle des conférences du ministère des Sports et de l’éducation physique. Il rassure les acteurs du Volleyball Camerounais et donne les grandes lignes du processus électoral en cours à la Fédération Camerounaise de Volleyball.

Julien Serge Abouem, dois-je vous appeler Président ou bien ancien Président après l’Assemblée Générale tenue vendredi dernier au Minsep par une fraction des membres de la Fecavolley ?

Bien, je suis toujours le président de la Fédération Camerounaise de Volleyball (Fecavolley). J’ai entendu à la radio comme vous qu’il y’a eu une Assemblée Générale avec certains membres qui s’est tenue au Ministère des Sports et de l’Education Physique. Notre élection nationale se déroulera le 4 février 2023. Si je suis battu, je déposerai le tablier. Je vais continuer si je suis élu. Mais,  je peux vous dire que pour le moment je ne sais pas si je vais présenter ma candidature pour un nouveau mandat. Donc, pour le moment j’assure la continuité du service à la Fédération Camerounaise de Volleyball même en période électorale. Je tiens donc à rassurer tout le monde que je suis toujours le président de la Fédération Camerounaise de Volleyball.

Monsieur le président ce weekend a été marqué par l’assise d’une Assemble Générale au Ministère des Sports et de l’Education Physique, l’objet étant l’élection du président de la Fédération Camerounaise de Volleyball. Comment vous qualifié tout cela ?

Il ne faut pas qualifier cette assise de l’Assemblée Générale de la Fédération Camerounaise de Volleyball tout simplement parce que selon nos textes, selon les textes de la Confédération Africaine de Volleyball et ceux de la Fédération Internationale de Volleyball, il y a une procédure qu’il faut observer pour arriver aux termes du processus électoral. Maintenant, si quelques volleyeurs et non volleyeurs se sont réunis à minuit au Ministère des Sports et de l’Education Physique et font croire qu’ils ont tenu l’Assemble Générale élective de la Fédération Camerounaise de Volleyball, on le leur accorde. On accepte. On regarde mais ce qui est sûr c’est que, il n’a pas eu d’Assemblée Générale de la Fecavolley. Le processus y afférant va bon train. Nous avons fini ce weekend avec les départementales. Le processus en lui-même a commencé il y a un mois avant la suspension avec les arrondissements. Nous allons continuer le 24 janvier avec les élections dans les Ligues  régionales.  Puis, le 4 février, ce sera la grande assise nationale. C’est ce qui est prévu à la Fédération Camerounaise de Volleyball, c’est ce qui est suivi par la Confédération Africaine de Volleyball (CAVB) et la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB).

Vous avez reçu plusieurs lettres venant de la CAVB et de la FIVB qui vous demandent de faire soumettre entre autre le chronogramme électoral, où en êtes-vous ?

Effectivement, nous avons eu deux lettres venant de la CAVB et de la FIVB. J’ai déjà envoyé le chronogramme électoral à la CAVB et j’ai écrit deux lettres avant et je pense que cette nuit (la nuit du samedi 21 janvier  ndlr), je vais soumettre le chronogramme électoral à la FIVB et la liste de ceux qui sont membres de l’Assemblée Générale Elective comme demandé.

Vous parliez tout à l’heure de la procédure en matière d’élection autant à la Fédération qu’à la CAVB et à la FIVB.  Donc, ce calendrier que vous venez d’indiquer est celui qui est en vigueur ?

C’est celui qui est en vigueur, c’est celui que nous appliquons puisque je viens d’avoir les derniers résultats qui ont eu cours dans l’ensemble du pays, il y a que la région du Nord-Ouest qui a demandé deux jours, vous savez qu’il y a les problématiques de mobilité là-bas pour pouvoir donner ses résultats donc au niveau de l’ensemble du Cameroun, nous avons bouclé avec les Ligues départementales, nous allons boucler le 24 janvier avec les Ligues Régionale. C’est cette procédure que nous connaissons à la Fédération Camerounaise de Volleyball. Maintenant, il y a les gens qui estiment qu’ils ont une procédure qui est la leur et qui est tirée par les cheveux. Je voudrais profiter de cette tribune pour leur dire que, en ce qui concerne le management, la gestion quotidienne, la gestion des élections, c’est une affaire des associés, c’est l’affaire de la Fédération Camerounaise de Volleyball. Je leur dit une fois de plus qu’ils se sont trompés. Nous sommes une association autonome. Nous travaillons dans le respect de la loi et lorsque nous avons travaillé, nous envoyons le produit au Ministère des Sports et de l’Education Physique qui est en charge de l’encadrement du mouvement sportif c’est que la loi de 2018 a prévu.

Est-ce qu’il y a défaut de qualité quelque part ?

Nos textes comme les textes de la Fédération Internationale de Volleyball et de la Confédération stipulent que les Assemblées Générales sont organisées par le président sortant ou les 2/3 mais dans le cas d’espèce il y a ni les 2/3, ni le président parce que les 2/3 dont ils parlent, c’est un ramassis des gens du quartier.

Justement Président, l’autre fraction se présente comme étant la fraction des 2/3…

Nous avons vu la liste de présence de leur fameuse Assemblée Générale Extraordinaire du 4 janvier, au lieu qu’on nous donne une liste de présence, on nous a donné un document qui faisait état d’une liste de décharge de kit c’est-à-dire les gens qui ont déchargé les stylos, les sacs, les bloc-notes et là-dedans nous avons vu qu’il avait au plus une quinzaine de membres de l’association que nous dirigeons. Alors que, nous sommes plus de 100 personnes. Donc, ça ne peut pas être les 2/3. Nous avons vu les gens qui signaient deux fois nous avons vu les équipes qui n’existent pas et même si les équipes existaient, on est parti réveiller les gens de l’olympiade de 2008-2013. Pourtant, cette olympiade, nous leur avons dit, est morte et enterrée. Les seuls membres de la Fédération Camerounaise de Volleyball qui pouvaient modifier les textes de la fédération sont ceux issus des élections de 2013 donc ceux qui forment l’olympiade 2013-2017. Il n y a que ceux-là qui pouvaient s’asseoir pour modifier les textes de la fédération et ces derniers l’ont fait le 17 février 2018. Ce sont ces mêmes personnes à partir de la Loi qui se sont réunies en novembre 2018 pour un ensemble de prescriptions liées à la Loi notamment la clause compromissoire, la création des juridictions internes au sein des fédérations, la mise sur pieds d’un scrutin de liste. Voilà un peu le vécu juridique de la fédération.

Ces gens n’existent pas ils veulent tout simplement faire un forcing. Et vous savez pourquoi ils veulent faire le forcing ? Il y a beaucoup de gens qui ont fait savoir aux camerounais que dans le Volleyball, comme peut-être le Basketball, le Handball ou le il n’a pas d’argent là-bas. Non ! Il y a de l’argent dans le sport et ils ont passé tout leur temps à détourner cet argent. Nous sommes arrivés à la Fédération Camerounaise de Volleyball, nous avons vu les détournements de prêt de 900 millions de FCFA. Nous leur disons que la Fédération Camerounaise de Volleyball, a des lois, des statuts, le Cameroun a des lois, nous allons appliquer ces statuts et ces lois.

Ces gens nous ont fait reculer d’une vingtaine d’année. Aujourd’hui, nous challengeons les égyptiens, les marocains, les kenyanes  pourquoi ? Parce que le peu d’argent que l’Etat met à notre disposition, nous l’utilisons de manière optimal. Les gens voulaient que nous continuions à faire ce qu’ils faisaient auparavant, quand on vous donne 100 millions de FCFA pour amener une équipe en compétition internationale, vous leur remettez 30 millions Fcfa et puis, on vous demande de créer des fausses pièces justificatives. C’est fini ça ! La  Fédération Camerounaise de Volleyball est une Fédération aujourd’hui solide. Tout ce qui se passe là est une affaire de fonds et on veut faire croire aux gens qu’il y a un problème de textes à la Fédération Camerounaise de Volleyball. Il n’aura pas de vol chez nous comme ils ont volé. Nous le disons  haut et fort. Nous allons tenir bon là-bas et ils ne pourront pas passer parce que nous avons la Loi avec nous. En plus de la Loi, nous avons l’éthique avec nous, le Président de la République du Cameroun nous a demandé de cesser de voler, les détournements de fonds publics. Nous ne connaissons pas cela au volleyball et il ne faudrait pas que les gens viennent nous amener dans les comportements délictueux. Nous n’allons pas le faire. Je crois qu’il faut le dire de manière haut et fort.

Comment on sort de cette situation, comment elle doit se décanter et quel message vous envoyez à la grande famille du volleyball ?

Les règles de la Fédération Internationale de Volleyball sont claires. S’il y a ce genre de désordre, nous sommes suspendus au besoin, ils peuvent mettre ce qu’on appelle un Comité provisoire et c’est vers ça que ces gens veulent nous amener. Donc, je suis en train de convaincre la Confédération Africaine de Volleyball, la Fédération Internationale de Volleyball de ne pas considérer ce qui s’est passée comme une Assemblée Générale Elective et à venir comme annoncé, superviser nos élections qui auront lieu dans deux semaines.

Aujourd’hui nous avons huit équipes nationales en stage, d’autres qui préparent les Championnats du Monde, dont deux équipes qui préparent la Coupe d’Afrique des Nations Senior, nous devons défendre nos positions de trois fois consécutives gagnantes en Dames et deux fois vice-champion d’Afrique en Messieurs. Donc, nous n’allons pas laisser ces opportunités s’éloigner à cause d’un groupuscule de personnes qui croient qu’ils vont venir s’enrichir à la Fédération Camerounaise de Volleyball. De toutes les façons, je leur redis, le jour où il y aura de l’argent la Fecavolley, ce sera pour les joueurs, pour les équipes et pour les infrastructures. Ceux qui cherchent de l’argent doivent chercher ça ailleurs pas au volleyball.

Je sais que c’est un peu difficile pour tout le monde. Les gens posent les questions. Les gens sont inquiets. C’est l’occasion pour moi de leur demander de rester calme. Le Cameroun est un pays dirigé. Il est dirigé sous le prisme de la Loi et seule la Loi doit prévaloir. Il n’ y aura pas de trouble à la Fecavolley. Au moment où je vous parle, je suis en contact avec les organes faîtières qui m’encouragent à mettre en œuvre le programme que j’ai prévu pour les élections.

 Entretien mené par la CRTV

Read 192 times Last modified on lundi, 23 janvier 2023 12:28

Voeux 2016

Meilleurs vœux pour 2016

Meilleurs vœux pour 2016

« Une nouvelle page s’ouvre pour notre Fédération, elle est riche de perspectives. Nous ne devons pa...

La Refondation

Internationale

FIVB World Tour - Sochi Open Friday Update

FIVB World Tour - Sochi Open Friday Update

Read more (http://www.fivb.org/EN/BeachVolleyball/Competitions/WorldTour/2015/event/viewPressR...

FIVB Women's U20 World Championship - Classy start from favourites

FIVB Women's U20 World Championship - Classy start from favourites

  Classy start from favourites at FIVB Women’s U20 World Championship Caguas, Gurabo, Junc...

Baja California welcome the best teams as FIVB Men's U21 WCH begins

Baja California welcome the best teams as FIVB Men's U21 WCH begins

Baja California welcome the best teams as Men's U21 WCH begins Tijuana and Mexicali, Mexico...

Russia prevail over Turkey to claim gold at Men's U23; Italy finish third

Russia prevail over Turkey to claim gold at Men's U23; Italy finish third

Russia  prevail over Turkey to claim gold at Men's U23; Italy finish third Dubai, United Arab Emira...

FIVB Boys' U19 World Championship - Poland grab first ever gold medal

FIVB Boys' U19 World Championship - Poland grab first ever gold medal

    History rewritten for Poland as they grab first ever Boys’ U19 gold medal Resistenc...

FIVB Volleyball Women's World Cup - China and Russia score back-to-back wins on Day 2 of World Cup

FIVB Volleyball Women's World Cup - China and Russia score back-to-back wins on Day 2 of World Cup

Read more ... (http://worldcup.2015.women.fivb.com/en/news/china-and-russia-score-back-to-back-wins-...

FIVB Volleyball Women's World Cup - Russia stand as lone unbeaten team on Day 3 of World Cup

FIVB Volleyball Women's World Cup - Russia stand as lone unbeaten team on Day 3 of World Cup

Russia stand as lone unbeaten team on Day 3 of World Cup Tokyo and Matsumoto, Japan, August 24, 201...

FIVB World Tour - Olsztyn Grand Slam, Saturday update

FIVB World Tour - Olsztyn Grand Slam, Saturday update

  Women's Main Draw Results  (http://www.fivb.org/EN/BeachVolleyball/Competitions/WorldTour/2...

Debutants get off on the right foot in Peru

Debutants get off on the right foot in Peru

Lima and Callao, Peru, August 8, 2015 – Defending champions China and vice champions United States w...

FIVB Volleyball Women's U23 World Championship 2015 - Day 1

FIVB Volleyball Women's U23 World Championship 2015 - Day 1

Favourites start U23 world champs in style Ankara, Turkey, August 12, 2015 – The favourit...

Contactez Nous

Copyright © 2013 FCVB Live | Le Site officiel de la Fédération Camerounaise de Volley-ball -

Tous droits réservés CONCEPTION: FCVBPlan du Site

 

 

Tel: +(237) 22 10 90 83

Fax: +(237) 22 10 90 83

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Website: http://www.fecavolley.net

Connect With Us

Partenaires

JoomShaper