Print this page

Cédric Bitouna: le smash dans le sang

Rate this item
(1 Vote)

Il a su convaincre et mettre d’accord plus d’une personne. Il se présente comme le meilleur joueur de volleyball à son poste de sa génération au Cameroun. Cédric Bitouna, âgé de 16 ans est née à Yagoua dans l’Extrême Nord. Il a été élu meilleur joueur de la 6ème édition des Dixiades disputée du 14 au 21 décembre 2018 à Bafoussam. Pour lui, il n’est pas surpris par cette distinction. «   Par rapport à ma prestation globale tout au long de la compétition, être Mvp ne me surprend pas. J’en suis d’ailleurs heureux parce que je recherche ce titre depuis trois ans des Fenasco en passant par les Dixiades. Je remercie le seigneur pour ce qu’il a fait pour moi », a-t-il déclaré juste après la remise de son trophée. Alaise à la réception, présent au bloc et virevoltant en attaque, le jeune recep-attaque de Garoua B résident à Yagoua justifie sa performance. « Ce qui a fait ma force au cours de ce tournoi, c’est que j’étais plus ancien que les autres donc du coup, j’avais plus de courage. J’ai aussi été motivé par le soutien du public et des coaches qui m’encourageaient à chaque fois que le doute voulait s’installer. C’est la résultante d’un travail de fond mené au quotidien à travers les six séances d’entraînements auxquelles je me soumets par semaine », a-t-il martelé.

Auteur d’un brillant parcours lors de la Camtel volleyball championship avec son club, Cédric Bitouna débute sa carrière en 2013 à Yagoua. « Convaincu par mes encadreurs qui ont vu en mois un potentiel bon joueur, j’ai démarré ma carrière timidement. Je ne m’y mettais pas franchement. Mais, avec les encouragements du coach, j’ai commencé à m’intéresser à la chose. Aujourd’hui, je me sens alaise et je suis prêt à relever tous les défis qui se présenteront sur mon chemin », raconte-t-il. Parlant de ses ambitions, l’enfant prodige souhaite défendre valablement les couleurs du pays et surtout devenir un volleyeur professionnel reconnu dans le monde. « Je souhaite ressembler à Nathan Wounembaina. Il est assez discipliné dans son jeu et sait être décisif pour son équipe. C’est dans ce même registre que je m’inscris », argumente-t-il. Cédric Bitouna ne tarit pas d’éloge lorsqu’il parle des actions menées par le bureau exécutif actuel de la fédération : «    Tout ce que la fédération camerounaise de volleyball fait est bien. Elle soutient les jeunes. Elle leur donne l’envie de jouer. »

Son ambition la plus imminente est d’être retenue parmi les joueurs qui devront défendre les couleurs de la nation lors de la CAN seniors prévue l’année prochaine.

J.N.

Read 1862 times Last modified on mercredi, 09 janvier 2019 16:55