« Nous vivons une période extrêmement difficile »

Rate this item
(0 votes)

Le président de la Fédération camerounaise de volleyball, Julien Serge Abouem dresse le bilan de la saison 2019-2020. Il évoque également la préparation des sélections nationales jeunes aux championnats d’Afrique et l’état d’avancement des travaux de construction et de réhabilitation du centre sport-études du collège Johnston.  

Quel bilan faites-vous de la saison 2019-2020  à la Fédération camerounaise de volleyball ?

La fédération camerounaise de volleyball a mis un terme à sa saison le mardi 4 août 2020 par une note signée du président de cette institution. Il se fait tout simplement que nous vivons une situation assez délicate du fait de la pandémie du Covid-19. Elle nous a amené dès le mois de mars à arrêter toutes les compétitions tant sectorielles que nationales notamment la Camtel volleyball sectoriel et l’Open Camtel. Au niveau des sectoriels, nos régions se trouvaient déjà à la troisième journée. Alors qu'au plan de la Camtel volleyball Open qui était une innovation de l'année 2020 à la Fecavolley, nous avions déjà fait deux regroupements. Le troisième  prévu à Koutaba n'a pas pu avoir lieu.  Après une évaluation du gala d’exhibition débuté il y a trois semaines au gymnase de l’école nationale supérieure des Travaux Publics de Yaoundé, nous avons jugé les efforts qu'il fallait faire pour jouer dans les conditions saines en cette période. Mes équipes à la fois technique et sanitaire m'ont fait le point la semaine passée en me disant qu’il serait difficile de recevoir 300 enfants à Yaoundé (les cadets et les Juniors, Ndlr) pour la Camtel volleyball Finals pendant une semaine et idem pour le championnat Seniors. Donc, au regard des risques courus, nous avons jugé bon de stopper nos activités.

Sur le plan technique au vue des observations faites lors du gala d’exhibition, les encadreurs m'ont fait savoir que si on faisait un championnat, les athlètes ne seraient pas à la hauteur parce qu'ils sortent de trois mois sans activités. Le risque de ne pas avoir le même niveau de spectacle que nous avons souvent eu lors des éditions précédentes était probable. C'est dommage en terme de bilan de ne pas avoir des champions du Cameroun cette année. Mais, ce n'est pas l'apanage du volleyball. Il faut savoir que nous vivons une période extrêmement difficile. J'aimerais dire aux uns et aux autres de se préparer pour octobre ou novembre en fonction des orientations que nous donnera notre tutelle, en fonction de l’évolution de la pandémie pour le lancement de la prochaine saison.

Comment la Fecavolley s’organise-t-elle pour assurer une préparation optimale des sélections nationales jeunes en vue des championnats d’Afrique qui se profilent à l’horizon ?

Cette année, toutes les compétitions africaines des catégories jeunes (Cadets, Juniors, Espoirs) vont se dérouler sur la scène internationale sauf changement en provenance de la Confédération africaine de volleyball. Donc, il est prévu qu’il y ait deux compétitions dans chaque catégorie (Cadets, Juniors, espoirs). Les coordonnateurs nationaux ont commencé à envoyer leurs présélections que nous publions au fur et à mesure. En fonction des discussions que nous aurons avec notre tutelle, nous verrons les conditions dans lesquelles nous mettrons nos équipes en stage et si possible nous les ferons voyager en temps opportun. Je crois que les premières compétitions commenceront entre la fin du mois de septembre et le début octobre. Notre vœu le plus chère est d’y participer si les conditions sanitaires sont réunies parce que le leitmotiv au niveau de la Fecavolley, c’est le volleyball jeune.

En Afrique, il y a trois ou quatre pays qui sont généralement à ces compétitions. Si vous remarquez bien, ce sont ces pays (Egypte, Tunisie, Algérie, Kenya) qui occupent le haut du pavé au niveau du ranking notamment chez les hommes et chez les dames. Donc, nous souhaitons nous joindre à ce peloton là parce que, plus les enfants compétissent très jeunes, plus ils adoptent des comportements professionnels afin d’être à la hauteur de ce qui les attend dans les années futures. C’est la raison pour laquelle je voudrais me réjouir de la participation de notre équipe nationale Cadets Dames au championnat du monde organisé en 2019 en Egypte. Pour cela, je remercie les plus hautes autorités du pays à savoir : le président de la République son Excellence Paul Biya, le Premier ministre, Chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute et le ministre des Sports et de l’éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi qui nous ont donné les moyens de prendre part à cette phase finale. Cette première participation était une découverte pour les enfants. Cela leurs a permis d’apprendre.

Les moniteurs et les entraineurs travaillent aujourd’hui en tenant compte de tout ce qu’ils ont appris sur la scène internationale. Cela créer un engouement au niveau des centres de formation, des écoles de volleyball et des équipes jeunes. Ce d’autant plus que nous avons mis sur pied un système où généralement les entraîneurs ou les coordonnateurs de ces équipes sont choisis parmi ceux qui sont champions du Cameroun. Nous allons tenter en fonction des possibilités qui seront les nôtres de faire des stages et si nous avons l’assurance que les conditions sanitaires s’y prêtent, de participer à ces tournois-là. Il y en aura six au total. Je ne puis vous dire que nous participerons à toutes ces compétitions. Toutefois, il faut quand même que nous soyons présents dans une ou deux de ces catégories.

A quel niveau se situe l’état d’avancement des travaux de construction et de réhabilitation du centre sport-études de la Fecavolley?

En ce qui concerne le projet sport-études du collège Johnston, nous avons eu à signer une convention avec  l’Eglise presbytérienne camerounaise. Ladite église nous a permis de reprendre le collège Johnston. Nous sommes en train de le réhabiliter pour que dans cinq ans, nous ayons l’une des réalisations majeures de la fédération camerounaise de volleyball à savoir : une école sport-études digne de ce nom.

Ce centre Sport-études entre dans le cadre d’un vaste projet d’infrastructures mis en place depuis notre élection à la tête de cette institution en 2013. En effet, nous avions présenté un projet de refondation sur 10 ans. Si nous avons réussi dans les domaines de juvénilisation, les domaines du sport-jeunes, les domaines de la recomposition du système des championnats nationaux, les domaines de la performance internationale, les domaines de la promotion et de la vulgarisation de la discipline, nous avons aussi remarqué le retard sur le plan infrastructurel. Le collège Johnston fait donc parti du développement de ce pan à côté d’un ensemble de gymnase simplifié que nous souhaitons achever au courant de des 10 ans de la Refondation en 2023.

Au regard de l’évolution des travaux de réhabilitation observée sur le terrain, nous allons effectivement ouvrir nos portes en octobre 2020. Par contre, les travaux de construction de nouveaux édifices eux sont pour le moyen terme. Nous allons les achever dans trois ou quatre ans. Ils sont en cours et vont bon train. Pour le lancement à l’occasion de cette année scolaire, Nous aurons trois 6e  et trois classes of form 1 pour 240 places. Les places sont vraiment limitées. Nous avons travaillé au niveau de la Fecavolley pour évaluer le montant de la pension et je puis vous dire que nous avons été très démocratiques car ce centre sport-études bénéficiera du soutien et de l’accompagnement tant des pouvoirs publics que du comité national olympique.

De ce fait, nous avons essayé de ramener les prix de la pension à leur simple expression pour respecter cet encrage public que nous voulons avoir. C’est la raison pour laquelle le montant de la pension prévue à 800 000 Fcfa a été réduit à 380 000 Fcfa/an. A ce jour, je voudrais vous dire que nous avons déjà plusieurs réservations. Nous n’ouvrons que les 6èmes parce que nous voulons avoir un contrôle sur la qualité de nos ressources pendant sept ans de telle manière que nous puissions  avoir des enfants assis sur le plan intellectuel et sportif. Si nos capacités nous le permettre, nous pourrons ouvrir les classes de secondes au cours de l’année scolaire 2021-2022. Notre souhait est de prendre les enfants dès le bas âge (entre 9 et 10 ans) et les amener jusqu’en terminale. Nous y travaillons avec des partenaires italiens avec qui nous avons convenu d’introduire l’apprentissage de la langue Italienne là-bas en plus du français et de l’anglais.

C’est une occasion à saisir non seulement pour la formation des citoyens camerounais mais aussi pour la qualité de notre volleyball et surtout des autres disciplines sportives. Au moment où je vous parle, nous avons signé une convention avec la fédération camerounaise de Basketball, la fédération camerounaise de Judo et la fédération camerounaise de Lutte. Donc, pour l’année prochaine, il y aura à la fois : le volleyball, le basketball, le judo. Nous sommes en train d’entrevoir avec le président de la fédération camerounaise de Lutte de voir comment on pourrait introduire la Lutte dès cette année. Si ce n’est pas fait, la Lutte sera intégrée au cours de la prochaine rentrée scolaire. C’est un projet global, qui ne concerne pas que le volleyball.  Ainsi, je voudrais dire aux parents qui ont des enfants qui n’ont pas 1m80-1m90 de ne pas s’inquiéter. A défaut d’avoir les aptitudes pour jouer au volleyball, les enfants peuvent s’inscrire pour apprendre  le Judo, le Basketball ou le Tennis de table. On pourra en faire d’eux, des champions africains pourquoi pas  mondiaux.  

Toujours dans le cadre des projets Sport-études, nous avons pu, grâce à un partenaire membre de la fédération camerounaise de volleyball, mettre sur pieds un collège à Mokolo dans l’Extrême Nord. Il a commencé à fonctionner mais il n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière.

Que dire alors des autres projets d’infrastructures enclenchés par la Fecavolley ?

En ce qui concerne les gymnases et les aires de jeu, nous avons beaucoup fait. Mais jusqu’aujourd’hui, nous sommes encore en retard sur les gymnases malgré certains travaux déjà effectués notamment la fondation à Ngaoundéré. Actuellement, nous sommes en train de travailler à Mbangassina. Nous avons des conventions en cours avec la mairie d’Ambam, la mairie de Ngoumou et d’autres collectivités territoriales décentralisées.

Communication Fecavolley

Read 1789 times Last modified on lundi, 10 août 2020 12:10

Voeux 2016

Meilleurs vœux pour 2016

Meilleurs vœux pour 2016

« Une nouvelle page s’ouvre pour notre Fédération, elle est riche de perspectives. Nous ne devons pa...

La Refondation

Internationale

FIVB World Tour - Sochi Open Friday Update

FIVB World Tour - Sochi Open Friday Update

Read more (http://www.fivb.org/EN/BeachVolleyball/Competitions/WorldTour/2015/event/viewPressR...

FIVB Women's U20 World Championship - Classy start from favourites

FIVB Women's U20 World Championship - Classy start from favourites

  Classy start from favourites at FIVB Women’s U20 World Championship Caguas, Gurabo, Junc...

Baja California welcome the best teams as FIVB Men's U21 WCH begins

Baja California welcome the best teams as FIVB Men's U21 WCH begins

Baja California welcome the best teams as Men's U21 WCH begins Tijuana and Mexicali, Mexico...

Russia prevail over Turkey to claim gold at Men's U23; Italy finish third

Russia prevail over Turkey to claim gold at Men's U23; Italy finish third

Russia  prevail over Turkey to claim gold at Men's U23; Italy finish third Dubai, United Arab Emira...

FIVB Boys' U19 World Championship - Poland grab first ever gold medal

FIVB Boys' U19 World Championship - Poland grab first ever gold medal

    History rewritten for Poland as they grab first ever Boys’ U19 gold medal Resistenc...

FIVB Volleyball Women's World Cup - China and Russia score back-to-back wins on Day 2 of World Cup

FIVB Volleyball Women's World Cup - China and Russia score back-to-back wins on Day 2 of World Cup

Read more ... (http://worldcup.2015.women.fivb.com/en/news/china-and-russia-score-back-to-back-wins-...

FIVB Volleyball Women's World Cup - Russia stand as lone unbeaten team on Day 3 of World Cup

FIVB Volleyball Women's World Cup - Russia stand as lone unbeaten team on Day 3 of World Cup

Russia stand as lone unbeaten team on Day 3 of World Cup Tokyo and Matsumoto, Japan, August 24, 201...

FIVB World Tour - Olsztyn Grand Slam, Saturday update

FIVB World Tour - Olsztyn Grand Slam, Saturday update

  Women's Main Draw Results  (http://www.fivb.org/EN/BeachVolleyball/Competitions/WorldTour/2...

Debutants get off on the right foot in Peru

Debutants get off on the right foot in Peru

Lima and Callao, Peru, August 8, 2015 – Defending champions China and vice champions United States w...

FIVB Volleyball Women's U23 World Championship 2015 - Day 1

FIVB Volleyball Women's U23 World Championship 2015 - Day 1

Favourites start U23 world champs in style Ankara, Turkey, August 12, 2015 – The favourit...

Contactez Nous

Copyright © 2013 FCVB Live | Le Site officiel de la Fédération Camerounaise de Volley-ball -

Tous droits réservés CONCEPTION: FCVBPlan du Site

 

 

Tel: +(237) 22 10 90 83

Fax: +(237) 22 10 90 83

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Website: http://www.fecavolley.net

Connect With Us

Partenaires


 

JoomShaper